Peintre français contemporain, dessinateur, lithographe, graveur, illustrateur, sculpteur. Participe au mouvement de la Jeune Peinture dans les années 50.
 

Plus tard, il fait partie du groupe des Peintres Témoins de leur temps.


On le considère comme un peintre du XXème siècle appartenant à la Nouvelle Ecole
de Paris.

Réalisme
Impressionnisme
Barques Echouées
Figuratif Libre
Art de la Géométrie
Instruments de Musique
Non Figuratif

Période du Figuratif Libre 1965- 1971

Depuis ses débuts, Minaux dessine des corps féminins, mais les femmes réalistes et sensuelles font place à de longues figures féminines, réduites parfois au visage et deviennent emblématiques de son œuvre.
A l’exposition « Femmes » en 1968 à la galerie Maurice Garnier apparaît une femme plus allongée avec d’immenses yeux qui sont des lacs ovales de noir bleuté, un casque de cheveux courts, un cou très haut et un air de profond mystère, nommée « Femme-énigme » ou « Femme-Sphinx » par le poète Robert Marteau. La palette du peintre aux couleurs foncées dans les bleu, gris, noir renforce cette atmosphère mystérieuse.

 

« Tout art pour être valable et durable, doit être recréé et repensé. » André Minaux

André Minaux traduit la lumière, le contre jour, le clair obscur à la Rembrandt, et ses toiles se composent d’un jeu mêlé de couleurs claires et foncées. Indéniablement, Minaux a poétisé son univers.


Sa peinture s’allège, se clarifie, le style se dépouille ; même ses natures mortes se tournent vers la simplification. Minaux, artiste peintre construit son univers en se passant du détail superflu, d’artifices pour, dit-il ne « pas encombrer la toile ». Cette période s’enrichit encore avec le thème de la Femme et la série des Nus et le jeu du Miroir. En 1967, Minaux réalise pour le Salon des «  Peintres Témoins de leur temps » une grande toile de 150x150cm, « La Pilule » très remarquée pour son originalité et son dépouillement.

© 2016 par Agnès Minaux

André Minaux - Artiste Peintre - © ADAGP - Tous droits réservés